24 | 06 | 2019

POUR LE RENFORCEMENT DE LA LUTTE DES TRAVAILLEURS ET DES TRAVAILLEUSES, EN VUE DES ÉLECTIONS EUROPÉENNES DE MAI 2019.

POUR UNE LUTTE EFFICACE CONTRE L’EXPLOITATION CAPITALISTE !

POUR UNE EUROPE DES PEUPLES, DU SOCIALISME !

Travailleurs, auto-entrepreneurs des villes et de la campagne, femmes, jeunes, retraités, personnes handicapées,

Nous, partis communistes et ouvriers signataires de cette déclaration, vous lançons un appel à l’occasion des Élections Européennes de 2019.

L’UE, comme centre impérialiste européen, a pour fonction d’être un outil permettant au grand capital européen de générer des bénéfices et de garantir sa domination. Cette UE ne répond pas ni ne pourra jamais répondre aux besoins des travailleurs. Les espoirs selon lesquels l’UE pourrait être réformée dans un sens « favorable aux masses populaires » se sont révélés vains.

Les espoirs d’un changement en direction des intérêts des masses populaires, au travers de sa prétendue « démocratisation », sont infondés.

Les travailleurs d’Europe, les couches populaires, peuvent renverser par leurs luttes le rapport des forces actuellement défavorable, et réunir les conditions nécessaires pour ouvrir la voie à une Europe du socialisme garantissant le Droit au travail, les droits sociaux, la sécurité sociale et le revenu, l’avenir des travailleurs.

Nos partis défendent les intérêts de la classe ouvrière, des peuples, les droits de la jeunesse et des femmes des couches populaires.

Tous les jours, nous luttons contre les mesures anti-populaires imposées par les gouvernements bourgeois et par l’Union européenne, contre la réduction des salaires et des retraites, contre la suppression du droit du travail, des droits sociaux et de la sécurité sociale, contre le recyclage de la pauvreté et du chômage, contre la commercialisation des soins de santé et de l’éducation, contre la destruction de l’environnement, contre l’abolition des droits et libertés démocratiques. Nous exigeons des mesures contre le chômage. Nous luttons tous contre l’UE, qui manipule les peuples pour permettre aux capitalistes de faire des profits. Nous condamnons l’anticommunisme, la répression, la limitation des droits souverains.

Nos partis agissent pour :

  • Une augmentation conséquente des salaires et des retraites.
  • La Santé et l’éducation publiques et gratuites.
  • Le soutien à la lutte des travailleurs et des chômeurs pour des emplois stables et à temps plein.
  • Les Droits démocratiques sur les lieux de travail, pour le Droit du travail et les droits sociaux, pour la sécurité sociale.
  • Les droits des travailleurs immigrés et pour la lutte contre les causes qui forcent les peuples à abandonner leurs pays.
  • Le soutien aux petits et moyens agriculteurs.
  • La protection fondamentale de l’environnement sacrifiée aux bénéfices du grand capital.
  • Nous condamnons les guerres et interventions impérialistes. Nous luttons en faveur de la paix, pour l’éviction de toutes les bases américaines à l’étranger, contre l’OTAN, contre le "Partenariat pour la paix" et l’armée européenne, contre le PESCO (Coopération Structurée Permanente) et la participation aux guerres et aux interventions impérialistes. Nous luttons contre l’attaque frontale menée contre les travailleurs, attaque conduite dans des conditions de crise capitaliste, ou dans des conditions de « développement » capitaliste.
  • Nous nous associons aux familles populaires qui subissent les conséquences dramatiques du mode de production capitaliste, qui aggrave profondément la situation de la classe ouvrière et des couches populaires.

Nous appelons la classe ouvrière et les peuples :

  • A multiplier leurs luttes contre l’Union européenne, contre cette union du capital, qui porte atteinte aux droits des peuples.
  • A renforcer leur résistance à l’attaque du capital, aux attaques des partis qui servent ses intérêts, à renforcer leur lutte sur chaque problème populaire.
  • A soutenir de toutes les manières les partis communistes et ouvriers qui condamnent l’UE dans la bataille des élections européennes de mai 2019, afin d’affaiblir les partis qui soutiennent l’UE et sa politique, qui défendent "l’UE comme un chemin à sens unique’’ du Capital et la prétendue “démocratisation” de l’UE.

Cette position renforcera la lutte populaire dans toute l’Europe, les travailleurs lutteront sur de meilleures positions.

Les peuples ont tout intérêt à s’opposer à l’opération de manipulation organisée par l’UE, à ses mécanismes, à ses gouvernements et aux partis qui soutiennent cette union impérialiste.

Ils promettent que l’UE peut nous garantir le droit au travail, nos Droits du travail et la sécurité sociale. Leur objectif est de convaincre les peuples qu’ils peuvent leur garantir un meilleur niveau de vie. C’est un gros mensonge !

Rappelons-nous les faits : dans l’UE, il y a 16,6 millions de chômeurs ; le sous-emploi est en augmentation constante et atteint 21% du total, soit 43 millions de personnes ; ceux qui vivent au niveau de pauvreté ou en dessous du seuil de pauvreté sont plus de 110 millions ; l’avenir de la jeunesse est compromis.

Les droits fondamentaux de la classe ouvrière et des couches populaires sont en train d’être supprimés. Les licenciements collectifs sont renforcés, le droit de grève se réduit, les limites d’âge des retraites sont relevées et les pensions réduites, la sécurité sociale privée est renforcée. Les agriculteurs pauvres sont ruinés par la mise en œuvre de la politique agricole commune, les travailleurs indépendants sont étranglés par la concurrence des grands monopoles, les inégalités et les discriminations au détriment des femmes s’intensifient. Les migrants sont persécutés, tandis que la politique qui les oblige à abandonner leur pays d’origine est renforcée.

La répression contre la classe ouvrière et les luttes populaires est renforcée, de nouveaux mécanismes de contrôle social sont créés en permanence.

La coopération politique, financière et militaire avec l’État israélien, qui assassine le peuple palestinien, est renforcée.

Le « Pacte de stabilité », la « gouvernance économique renforcée », « l’Union bancaire » et d’autres outils anti-populaires qui sont utilisés, ont été intégrés à la panoplie de l’Union européenne. Une nouvelle situation dramatique se prépare contre les peuples.

La soi-disant "stratégie globale" de l’UE, la "politique de sécurité et de défense commune" et la "Coopération Structurée Permanente" (PESCO) constituent de dangereux instruments de guerre et d’interventions militaires, au service de l’agressivité impérialiste.

Les intérêts des monopoles européens sont le moteur de l’unification capitaliste. L’UE évolue constamment dans une direction réactionnaire anti-populaire.

Par conséquent, il est évident que ni cette union capitaliste inter-États, ni la Banque centrale européenne, ni le Parlement européen ne peuvent devenir un soutien pour les masses populaires, comme le réclament les partis européens qui soutiennent la stratégie de l’UE.

En outre, jamais l’UE ne pourra se métamorphoser en un « formidable adversaire » de l’OTAN et des États-Unis, comme le prétendent toutes sortes de partisans de l’UE.

L’UE coopère étroitement avec l’OTAN et les États-Unis contre les peuples, tandis que dans le même temps, les rivalités inter-impérialistes se manifestent au sein de l’UE, à la fois par des regroupements de pays et par des retraits, tels que le Brexit.

Les rivalités avec les États-Unis, mais aussi avec la Russie et la Chine, s’intensifient pour le contrôle des marchés.

Nous, partis communistes et ouvriers signataires de cette déclaration :

  • Soulignons que l’offensive du capital est globale et concerne tous les États membres de l’Union européenne, ainsi que le reste des États situés sur le continent européen. Il est donc nécessaire de renforcer la lutte commune des PC et des peuples, de développer une solidarité avec la lutte des travailleurs et travailleuses de toute l’Europe et du monde entier.
  • Insistons sur le fait qu’il existe un autre moyen de développement pour les peuples. L’alternative d’une Europe différente émerge de la lutte des travailleurs ; une Europe de la prospérité des peuples, du progrès social, des droits démocratiques, de la coopération mutuelle, de la paix, du socialisme.
  • Sommes partisans du droit de chaque peuple de choisir souverainement son mode de développement, y compris le droit de se désengager de l’UE, de l’OTAN et de toute autre organisation impérialiste ; de lutter pour la voie socialiste du développement.

C’est là la vraie réponse contre les campagnes visant à induire les peuples en erreur.

Les peuples d’Europe n’ont aucun intérêt à suivre les forces du cosmopolitisme capitaliste, partisans fanatiques de l’euro -atlantisme. De même, ils n’ont aucun intérêt à suivre les forces du nationalisme, qui elles aussi servent d’autres intérêts de classe que les leurs, en recourant à des mesures protectionnistes et à l’« euroscepticisme » comme marque de fabrique. Qui plus est, le peuple n’a rien à voir avec les partis nationalistes fascistes-nazis qui cherchent à utiliser les souffrances et les problèmes des masses populaires pour renforcer leurs positions au centre de la dictature des monopoles.

Le soutien aux partis communistes et ouvriers est la seule réponse réellement favorable aux masses populaires, contre le cosmopolitisme et contre le soi-disant euroscepticisme. Il constitue la réponse appropriée à l’anticommunisme et à l’assimilation réactionnaire et anti-historique du communisme avec le fascisme, la chair de la chair du système capitaliste !

Nous appelons la classe ouvrière et les peuples d’Europe à répondre positivement à cet appel des partis communistes et ouvriers. Chaque parti, dans son pays, organise la lutte des travailleurs. Les partis communistes et ouvriers luttent contre l’UE, contre toutes les unions impérialistes. Leur renforcement dans chaque combat politique contribue au développement des luttes populaires. Nous appelons les masses populaires à affaiblir les forces qui soutiennent l’UE d’une manière ou d’une autre et qui nourrissent des illusions sur le fait que l’UE puisse être amendée.

- NON à l’UE des monopoles, du capital et des guerres !

- En avant pour une Europe de la prospérité des peuples, de la paix, de la justice sociale et des droits démocratiques, du socialisme !

Partis signataires :

Communist Party of Albania

- Party of Labour of Austria  

Communist Party of Azerbaidjan 
- Belarusian Communist Party of Workers
- Section of the CPSU

Communist Party of Belgium 
- New Communist Party of Britain
- Union of Communists in Bulgaria
- Party of Bulgarian Communists
- Socialist Workers’ Party of Croatia
- Communist Party in Denmark

Communist Party of Estonia 
- Communist Workers’ Party – For Peace and Socialism (Finland)
- Communist Revolutionary Party of France (PCRF)
- Pole of Communist Revival in France (PRCF)
- Communist Party of Macedonia
- Unified Communist Party of Georgia
- Communist Party of Greece
- Hungarian Workers’ Party
- The Workers’ Party of Ireland
- Communist Party, Italy
- Socialist Party of Latvia
- Socialist Party, Lithuania
- Communist Party of Malta
- People’s Resistance Moldova
- Communist Party of Norway
- Communist Party of Poland

Romanian Communist Party 
- Communist Workers’ Party of Russia
- Communist Party of Soviet Union
- New Communist Party of Yugoslavia
- Communist Party of Slovakia

Socialist Party of Slovenia  

- Communist Party of the Peoples of Spain
- Communist Party of Sweden
- Communist Party of Turkey
- Union of Communists of Ukraine

Source:

Parti communiste de Belgique

Real time web analytics, Heat map tracking